0

Moteur de recherche interne

Beaucoup des sites internet possèdent un moteur de recherche interne : site e-commerce pour rechercher un produit, site de contenu (édito, recettes, forum…). Il est important de faire attention à son fonctionnement en SEO, car mal maîtrisé, il très souvent source de duplication et de pages pauvres en contenu,ce qui peut amener votre site à une pénalité Panda.

Recommandations SEO sur l’utilisation d’un moteur interne

  1. Le moteur de recherche interne renverra vers une page existante de votre site, accessible depuis votre arborescence. Ceci aura 2 effets :
    – De l’usage sur les pages de votre site (bon signal)
    – Création de liens externes : un internaute qui souhaitera partager l’URL de recherche partagera une vraie page de votre site
  2. Lorsque la correspondance recherche/page de votre site n’est pas possible, le moteur sera en GET et génèrera une URL avec les mots clés recherchés par l’internaute. Ceci permettra :
    – De bloquer l’ensemble des pages aux robots, en bloquant le(s) paramètre(s) de recherche dans le robots.txt
    – De partager l’URL (non possible avec une URL de type /search.php lorsque le moteur est en POST).
  3. Si vous n’avez pas du tout la possibilité de maîtriser ainsi votre moteur interne, plusieurs solutions s’offrent à vous :
    – Bloquer les URL de résultats du moteur (blocage du paramètre de recherche dans le robots.txt)
    – Utiliser un moteur en POST et bloquer l’URL de recherche dans le robots.
    – Vous pouvez également indiquer aux moteurs, dans la Search Console, l’utilité du paramètre de recherche du moteur.

Pourquoi il est important de bloquer les pages de résultats de votre moteur interne ?

  • Il crée des pages à la volée, souvent dupliquées avec des pages catégories de votre site
  • Il crée des pages à la volée, souvent vides de contenus

Récupérer les requêtes des internautes depuis le moteur

Il est très utile de récupérer les requêtes des internautes de votre moteur de recherche. C’est une source d’information précieuse, surtout pour l’acquisition d’audience. Elle nous permettra de savoir s’il est utile de créer de nouvelles pages. Ainsi, on sélectionnera les requêtes qui sont régulièrement recherchées et pour lesquelles nous ne possédons pas de pages qui y répondent.

Afin de récupérer les requêtes des internautes, il faudra :

  • Regarder dans les logs les URL générées par le moteur (si moteur de recherche en GET et donc paramètres dans l’URL)
  • Récupérer les pages vues dans l’outil de suivi de trafic qui correspondent aux URL de résultats (toujours si moteur en GET)
  • Récupérer les infos côté serveur si moteur en POST (paramètres non présents dans l’URL)
  • Il est également possible de récupérer les mots clés recherchés dans le moteur directement dans une option Google Analytics (voir point suivant)

Configurer la recherche sur votre site via Google Analytics

Il est possible, grâce à Google Analytics, de paramétrer votre moteur de recherche interne afin d’en suivre l’usage et de récupérer les requêtes des internautes. Pour cela, rendez-vous sur votre profil Google Analytics, onglet Admin, sélectionnez votre vue et allez dans paramètres de la vue.
Ensuite, tout en bas, activez le suivi de la recherche sur site, et renseignez le paramètre utilisé lors d’une recherche.

Une fois votre vue paramétrée, vous pourrez voir les informations dans Comportement/Recherche sur site.

Si votre moteur est en POST, Google vous demande de le passer en GET pour récupérer les paramètres dans l’URL, ou alors de conserver votre moteur en POST et de passer les informations dans le TAG de suivi.

configurer-recherche-interne-google-analytics

Retrouvez la doc de Google : https://support.google.com/analytics/answer/1012264?hl=fr

Ouverture de nouvelles pages

Les termes recherchés dans le moteur permettront d’ouvrir de nouvelles pages. Soit en réalisant un travail manuel (mais de qualité) en sélectionnant un par un les termes les plus pertinents (régulièrement recherchés), soit en automatisant le travail.
Ainsi, les principales actions seront :

  • Nombre de fois où le terme est recherché par un internaute (au moins 2 fois par mois par exemple)
  • Nombre de résultats renvoyés par le moteur (au moins 3 par exemple)
  • Prendre en compte la saisonnalité
  • Bien mailler ces nouvelles pages
  • Mailler/démailler en fonction de la saison, du catalogue produits (pages vides)

Cas client extrême :
Ce client (market place), ouvrait une page de type q= pour chaque recherche effectuée par un internaute. Les URL étaient ouvertes sans critère (nombre minimum de recherche mensuelle, normalisation des mots clés…). Ces pages étaient liées via un nuage de mots clés. Cela a provoqué:
– Beaucoup de duplication (pas de normalisation des termes de recherche, recherche sémantiquement trop proches)
– Beaucoup de pages vides (produits qui disparaissent)
– Une belle pénalité Panda

marseo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *